Le baptême du Vicomte

Par Artisan C. le 29/10/2013

Artisan Coutelier est heureux de vous présenter sa nouvelle création : le Vicomte. Renaud Aubry a commencé le développement de ce modèle au début de l’été 2013. La phase de mise au point terminée, le vicomte peut faire son entrée dans le grand monde.

 

 

Notre offre s’enrichit de ce troisième couteau fermant. Le vicomte complète une gamme qui comprenait deux modèles depuis le lancement du site en juillet 2013 :

 

  • Le laguiole, le grand classique du genre qui se décline en 11cm, 12cm et 12cm tire-bouchon, avec ou sans mitres
  • La navette, un couteau de poche simple et agile de 9cm. Un canif chic.


Une vraie personnalité

 

A l’origine, Le vicomte s’appelait la grande navette. 13cm fermé et 23cm ouvert. L’idée de départ était de partir des lignes classiques de la navette, de les agrandir, de les étirer, et d’y adjoindre une lame de taille hors norme. Au premier coup d’œil le lien de parenté est évident : le vicomte est une navette boby buildée. Les proportions sont semblables. Sur photo et sans repère visuel, on pourrait presque les confondre.

 

Et pourtant il n’en est rien. Le vicomte une fois né s’est imposé comme un modèle distinct, doté de sa propre personnalité. Ce qui aurait pu n’être qu’une évolution est en réalité une vraie nouveauté. Le vicomte est le grand frère de la navette. Mais il est différent. Il suffit de le tenir en main pour s’en convaincre : le vicomte est un seigneur. Il est racé. Il est puissant.

 

 

Inspiration nogentaise

 

Le vicomte s’inspire de ce que l’on aime en coutellerie : des lignes hyper classiques, intemporelles, qui rappellent la coutellerie française du XIXe siècle. On y retrouve l’inspiration nogentaise, le raffinement coutelier. Les couteliers de Nogent avaient le goût des beaux objets et des belles matières. Avec leurs lignes intemporelles, ces couteaux ne prennent pas une ride.

 

Cette tradition et ce savoir-faire guident le travail de Renaud Aubry. Le vicomte en est une nouvelle fois l’exemple. Comme ses aïeux, il est monté avec des rivets molletonnés, qui garantissent un montage rigide et fiable dans le temps.

 


L’alliance de la puissance et de la finesse

 

Le vicomte trouve l’équilibre juste entre la puissance et la finesse. Il est grand. Massif. On pourrait croire que le vicomte est lourd. Presque pataud. C’est tout le contraire. Le vicomte est raffiné et élancé :

 

  • Les platines sont creusées. Ce vide dans la pièce d’acier permet de gagner quelques précieux grammes
  • L’épaisseur du ressort et de la lame est identique à celle de la navette. Les pièces s’allongent sans s’élargir ce qui aboutit à un couteau plus fin, plus élancé
  • La matière du manche est façonnée dans cet esprit. Les manches du laguiole et de la navette sont galbés, lorsque la matière le permet. Cette rondeur s’estompe avec le Vicomte. Son manche est plus long, plus fin et plus plat. La matière s’allonge et s’affine.



Un large choix d’options

 

Le vicomte est disponible dans le configurateur, suivant le même principe que le laguiole et la navette. Nous proposons une sélection de 19 matières végétales et animales. Le ressort et les platines du vicomte peuvent être sculptés : guillochage à la lime ou ciselage au burin. Un insert de couleur peut être ajouté entre les platines et le manche. Le vicomte est disponible en finition mate ou poli brillante.

 

C’est à vous de choisir en fonction de vos goûts et de vos envies.



Les aciers

 

La lame est disponible en version inox 14C28, qui est la dernière version d’acier développée par Sandvik, l’aciériste de référence. Il s’agit d’un nouvel acier qui dispose d’une excellente qualité de coupe et d’une dureté incomparable. Dans les semaines qui viennent, le vicomte sera également disponible en acier damas inox ou carbone : nous vous en informerons.

 

Les prix

 

Dans sa version de base, le vicomte est proposé au prix de 130 euros. Le tarif évolue ensuite au gré des options. Ce sont les matières qui ont la plus forte influence sur le coût. De par sa grande dimension, le manche est façonné dans de grands échantillons de matière, dont le coût peut sensiblement augmenter dès lors que l’on rajoute quelques centimètres.

 

 

A présent, c’est à votre tour de découvrir le Vicomte, de vous l’approprier et de le faire vivre. Nous espérons qu’il vous plaira autant qu’à nous, et nous sommes impatients de connaître vos impressions !

Laissez un commentaire

 (avec http://)

Catégories