Vocabulaire


Abeille

Voir Mouche.

Acier carbone

L’acier carbone est un acier traditionnel qui s’oxyde naturellement et se grise avec le temps. En contact avec l'humidité, l'acier carbone rouille, contrairement à l'inox. Sa forte teneur en carbone lui confère plus de dureté et une meilleure coupe. Les lames carbones s’aiguisent facilement et résistent à l’usure. Nous utilisons l’acier carbone XC75.

Acier damas

Le damas est une technique ancestrale et mythique. L’acier damas alterne des couches d’acier ayant différentes teneurs en carbone : acier dur et acier mou. Soudées, martelées, pliées et étirées à chaud à de multiples reprises, les couches d’acier dévoilent des motifs et des dessins qui confèrent au damas son apparence singulière. Cette structure hétérogène induit des qualités mécaniques exceptionnelles. Le damas est proposé en version inox ou carbone.

Acier inoxydable

L’acier inoxydable est un alliage de fer, de carbone et de chrome. Résistant à la corrosion, l’acier inoxydable est de loin le plus répandu en coutellerie. Il allie dureté et résistance à l’usure. Nos laguioles et navettes sont en acier inox 12C27. Nos vicomte sont en acier 14C28, le dernier né de la gamme des aciers Sandvik.

Ciselage au burin

Le ciselage au burin est une technique de gravure du ressort et de la mouche. Le burin est un outil pointu et coupant que l’on pousse à la main pour graver les métaux. Cette technique permet de réaliser des motifs précis et des dessins d’une grande finesse.

Finition

Les couteaux sont proposés en finition mate ou brillante. La finition brillante est une opération de polissage supplémentaire des pièces métalliques. La finition brillante n’est pas proposée pour les bois clairs, car le surcroît de polissage a pour conséquence de ternir ces matières.

Gravure

Voir Ciselage et Guillochage

Guillochage à la lime

Le guillochage à la lime est la technique de gravure du ressort et de la mouche la plus répandue. Les limes utilisées pour guillocher permettent de réaliser différents motifs qui décorent les parties métalliques supérieures du couteau. Les platines aussi peuvent être guillochées.

Liserés

Les liserés sont des inserts de couleur que le coutelier glisse entre le manche et les platines. Disponibles en rouge, noir ou blanc, les liserés apportent une touche de couleur qui met en valeur la matière du manche. Ils assurent également la jointure entre les parties mécaniques et le manche en protégeant la matière.

Mitres

Les mitres d’un laguiole sont les extrémités métalliques sur le manche du couteau. Nos mitres sont en acier forgé. Elles sont soudées aux platines. La mitre avant supporte l’axe d’articulation de la lame. La mitre arrière protège le manche des chocs.

Mouche

L’extrémité du ressort porte une partie plate appelée mouche. A l’origine cette pièce était plate et brute, avant que les couteliers ne prennent l’habitude d’y sculpter une abeille. D’autres motifs peuvent être ciselés. Nos mouches sont forgées : le ressort et sa mouche sont une même pièce forgée d’un seul tenant. Les mouches sont ciselées à la main.

Platines

Les platines sont des plaques d’inox qui constituent l’ossature du couteau et servent de support au manche. Elles assurent la rigidité et la solidité de la fixation du manche. Les mitres, s’il y en a, sont fixées sur les platines.

Pointillés

Les manches de couteau peuvent être ornés de petits clous. La croix du berger est la décoration traditionnelle du laguiole. Le cloutage, ou pointillage, peut prendre des formes variées comme le rond ou le losange.

Ressort

Le ressort est la partie centrale du manche qui permet le mécanisme d'ouverture et de fermeture de la lame. Nos ressorts sont forgés, ciselés et trempés, ce qui confère leur dureté et leur souplesse. Le ressort est ajusté par l’artisan coutelier de telle sorte que la lame soit préservée en ne butant pas sur le ressort en position fermée.

Rivets

Les rivets sont utilisés pour assembler et fixer le manche, les platines, le ressort et la lame.